Alerte après une infection bactérienne mortelle dans un célèbre Sex club berlinois

Les fêtards qui ont fréquenté un célèbre sex club berlinois fin octobre ont demandé des soins médicaux après l’alerte d’une épidémie bactérienne mortelle.

Le KitKat à Berlin
Le KitKat à Berlin

Les personnes qui sont allées au club KitKat le samedi 29 septembre ont été exhortées à se faire dépister pour Neisseria meningitidis, également appelée méningocoque, la bactérie pouvant causer la méningite.

Il est arrivé après qu’un invité a signalé qu’il souffrait de l’infection. Les médias allemands ont déclaré qu’une «vague» de personnes avait été en contact avec des médecins – mais tous les autres membres du club sont invités à parler aux professionnels de la santé par mesure de précaution.

La méningite à méningocoques est une infection bactérienne rare mais grave qui provoque l’inflammation des membranes recouvrant le cerveau et la colonne vertébrale. Les symptômes les plus courants sont les suivants: maux de tête sévères, forte fièvre, frissons, vertiges, raideur de la nuque, somnolence, douleurs articulaires et sensation de malaise.

Certaines personnes atteintes peuvent également développer une éruption cutanée rougeâtre ou violette qui ne blanchit pas lorsque vous appuyez un verre dessus. Cela peut être un signe d’empoisonnement du sang.

L’infection se transmet généralement par les liquides de la bouche et de la gorge, tels que la toux, les éternuements et les baisers. Il peut être traité avec des antibiotiques.

Les autorités du district de Reinickendorf à Berlin ont publié une déclaration dans laquelle elles exhortaient tous les membres du club à “rechercher un traitement préventif immédiat”.

Les autorités ont déclaré: «Consultez immédiatement votre médecin généraliste.»

Sur Facebook, le club, qui est célèbre pour ses fêtes sauvages où tout est permis, a publié une déclaration avec des détails sur l’incident et les symptômes répertoriés.

Le club a déclaré que le patient avait assisté à la soirée du club “CarneBall Bizarre” du samedi soir. Dans la déclaration, ils ont indiqué que le personnel n’avait pas de symptômes mais s’était vu proposer un traitement antibiotique par mesure de précaution.

Par Guillaume Samson

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: