Le PIB tchèque a connu sa plus forte baisse depuis l'indépendance du pays
Le PIB tchèque a connu sa plus forte baisse depuis l’indépendance du pays

Le PIB tchèque a baissé de 5,6% en 2020, ce qui représente la plus forte chute depuis la création du pays en 1993.

Cette contraction du Produit Intérieur Brut (PIB) est une estimation rendue publique ce mardi par l’Institut tchèque des statistiques ČSÚ.

Au cours du dernier trimestre de l’année 2020, le PIB a néanmoins légèrement remonté de 0,3% par rapport au trimestre précédent.

“L’évolution au cours du dernier trimestre est due à la hausse de la demande extérieure. La demande intérieure, notamment la consommation des ménages, a fortement baissé. Sur l’année, il s’agit de la plus importante chute du PIB dans l’histoire contemporaine”, a indiqué Vladimír Kermiet, l’un des directeurs du ČSÚ.

Selon l’analyste Martin Gürtler cité par la ČTK, “les chiffres de la République tchèque ont été nuancés grâce à la levée de certaines mesures restrictives avant Noël, ce qui a permis une croissance des chiffres d’affaires dans les commerces et services”.

En 2019, la croissance du PIB tchèque avait été de 2,4%.

Compilé par le personnel du Conseil du PECO