La République tchèque a connu une baisse de 82,9% d’une année sur l’autre du nombre de touristes dans les établissements d’hébergement collectif au deuxième trimestre (T2) de 2020, selon les données publiées vendredi par l’Office tchèque des statistiques (CSU).

Le nombre d’invités au T2 a totalisé 988 000 – une chute de 82,9% par rapport à la même période l’an dernier. Les clients nationaux ne représentaient que 30,4% du total au cours de la même période de l’année dernière, tandis que les étrangers n’étaient que de 4,3%.

Les nuitées au T2 ont atteint 2,6 millions de nuits, soit une baisse de 11,5 millions de nuits, ou 81,7%, par rapport au T2 2019. Les nuitées des voyageurs nationaux ont chuté d’environ deux tiers tandis que les étrangers ont chuté de 96,2%.

Les restrictions transfrontalières ont affecté le tourisme récepteur ainsi que tous les marchés émetteurs, de l’Allemagne voisine à la Chine lointaine. Par exemple, 50 000 Allemands ont visité la République tchèque au deuxième trimestre de cette année, soit 91,2% de moins que l’année dernière.

Prague, la capitale, a été la plus touchée, avec une baisse du nombre de clients de 93,6% et des nuitées de 94,9%.