Le gouvernement estonien a autorisé jeudi le ministre de l’Éducation et de la Recherche, le Représentant du gouvernement, à créer une fondation, Euroopa Kool, qui prendrait en charge la gestion de la Tallinn European School de la fondation Innove.

Estonian-kids-at-Gustav-Adolf-Grammar-School-Kristjan-Salum (1)

La fondation à mettre en place peut être axée sur le développement stratégique de l’école destiné à la communauté internationale et sur la gestion du changement qui s’y déroule. Il est possible de faire évoluer l’école en un centre d’excellence international dans lequel les représentants d’autres organisations intéressées par le développement d’une école internationale réputée et de haut niveau puissent être impliqués. En outre, il est prévu d’élargir les possibilités d’activités extra-scolaires en langues étrangères, ont déclaré les porte-parole du gouvernement.

“Ce qui distingue également la Tallinn European School, c’est qu’il est possible d’y étudier en anglais, français, allemand, italien, espagnol, hongrois, lituanien, grec, finlandais et estonien. L’objectif est que l’école internationale Tallinn être reconnu et reconnu tant en Estonie qu’au niveau international “, a déclaré le ministre de l’Education et de la Recherche, représentant du commerce dans un communiqué de presse.

Le gouvernement avait précédemment approuvé la création de la fondation lors d’une séance du Cabinet tenue le 4 octobre.

La création de la fondation ne fait que signaler un changement dans la gestion de l’école et n’entraînera aucun coût supplémentaire.

L’objectif est que les tâches de gestion de l’école soient transférées à la fondation à compter du 1er janvier 2019. Jusque-là, l’école fonctionnera comme une unité structurelle de la SA Innove.

L’école européenne de Tallinn accueille des enfants de personnes travaillant dans les institutions et agences de l’Union européenne ainsi que des enfants d’autres étrangers travaillant à Tallinn. L’école de langue anglaise qui a commencé à travailler il y a cinq ans a vu son nombre d’étudiants passer de 77 l’année scolaire 2013/2014 à 212 l’année précédente.