Comment devrait ressembler un nouveau Petržalka ?

Au plus tard en 2023, la ville projette de construire une deuxième étape de la ligne de tramway Bosákova jusqu’au Janíkov dvor pour relier Petržalka Sud au centre historique. La municipalité de Bratislava l’adresse à travers un questionnaire.

Les habitants savent mieux ce qui manque à Petržalka, explique Ingrid Konrad, l’architecte principal de Bratislava. Son équipe est sur le terrain depuis avril dernier.

“Petržalčania comprend déjà que le tram sera. La question reste ce qui sera autour “, explique l’architecte. Chaque arrêt, selon ses mots, est le potentiel, l’endroit où les entreprises, les magasins, les places, les espaces publics attrayants et, bien sûr, le logement seront. Le plan consiste également à faire revivre l’épaule croate et à la retourner près de la place des gardes-frontières.

“Quand les gens sortent du tramway, il doit y avoir quelque chose à faire. La plupart des terres appartiennent à la ville, ce qui est un grand avantage. Et notre idée est que Petržalka devrait apporter des formes de construction et des fonctions que nous n’avons pas encore », ajoute Konrad.

Le questionnaire est de savoir si les gens préfèrent le logement et la détente ou bien si Petržalka est ce que les urbanistes disent être la ville des courtes distances. “Cela signifie que tout ce dont vous avez besoin est à portée de main. C’est près du logement, du travail, des bureaux, des services », explique Ingrid Konrad. Cela aurait abouti à une unité de ville à part entière qui attirerait les institutions qui se sont jusqu’ici concentrées sur les limites du domaine, près de Pannonian et Dolnozem, comme le bureau des impôts.

“Il y a également eu un décalage temporel pour les erreurs de projet originales. Le projet a été retravaillé et au lieu de la route, il y aura une piste cyclable autour de la piste dans le couloir vert. Ce changement a nécessité une réévaluation des impacts environnementaux de la construction et, par conséquent, le report de la construction.”

“Il se tourne vers le contrôle au ministère des Transports, où l’expertise de l’Etat est requise, ce qui est obligatoire pour les fonds européens. Parallèlement, la ville prépare une demande de terrain et un permis de construire. La ville prévoit de lancer une compétition sur le contractant en parallèle, et de demander par la suite un financement via des fonds européens, ce qui est, selon le maire, une question plutôt formelle. “Cela doit être fait d’ici 2023”, a-t-il conclu.

Originally posted 2018-02-10 12:21:02.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: