Les médecins péruviens ont recommandé que l'homme prenne un litre d'Ayahuasca en Russie pour continuer le traitement dans son pays d'origine

Les médecins péruviens ont recommandé que l’homme prenne un litre d’Ayahuasca en Russie pour continuer le traitement dans son pays d’origine