Le portugais est une super belle langue. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que les Brésiliens l’utilisent (alors qu’ils auraient pu faire comme tout le monde dans le coin et choisir l’espagnol). Même pour s’insulter, le portugais possède ce petit truc en plus qui permet de pourrir l’autre, mais toujours avec classe. Franchement, on piquerait bien toutes les expressions portugaises insolites et y’en a des palanquées.

  1. Caralho

En portugais, le terme caralho est mis à toutes les sauces pour insulter son monde. Seul, c’est le « putain » national, mais peut aussi désigner un bel « enfoiré ». Accessoirement, il peut également servir à envoyer quelqu’un se faire foutre « vai pro caralho ! ». Le couteau suisse portugais de l’insulte en somme.

  1. Vai te foder

Si le verbe « foder » désigne l’action de se faire des mamours mais salement, l’expression « vai te foder » est plus une invitation à aller de faire foutre qu’un signe d’affection. La nuance est importante et peut éviter des quiproquos embarrassants.

  1. Burro do caralho

Littéralement « bite d’âne », désigne non pas un individu bien monté, mais un sombre crétin. Toutefois, on notera que l’un n’empêche pas l’autre, même si on vous laissera le soin d’aller vérifier.

  1. Filho(a) da mãe

Quand on commence à insulter les mamans, ça finit rarement bien. Pour faire simple, l’expression « Filho de mae » vous traite de « fils de salope », à ne pas confondre avec « filho da puta », qu’on vous laisse le soin de traduire.

  1. Cala a boca

Expression fleurie pour inviter une personne à se taire… et vite ! (par exemple quand elle parle de la finale de l’Euro 2016 – la Coupe d’Europe, encore un truc qu’on envie aux Portugais).

  1. Cabrão

Fonctionne aussi très bien au féminin (cabra), cette insulte est l’équivalent dans la langue de Magelan et accessoirement aussi de Cristiano Ronaldo, du français « espèce de bâtard » voire de « connard »». Evidemment, on ne le dit pas pour vous.

  1. Sacano (ou sacana)

En même temps, vous l’avez bien cherché non ? A cause de votre dernier coup foireux et vous voilà avec l’étiquette de salaud ou de salope collée au milieu du front. Bien joué !

  1. Chupa-me a picha

Allez, on vous aide : « Chupa » comme une chupa chups, ça devrait déjà vous donner une petite idée. Vous l’avez sur le bout de la langue ? Logique ! « Chupa » veut évidemment dire sucer et « picha » désigne l’attirail masculin.

  1. Paneleiro

On avait pourtant dit pas d’insultes à caractère homophobe. Mais au Portugal comme ailleurs, se faire traiter de pédé n’a pas forcément trait à sa sexualité supposée.

  1. Vaca

En portugais, « Vaca » désigne une conne, tout comme le mot « burra » dans la phrase : « Je suis une vraie conne avec les mecs », qui peut se traduire par « Sou uma burra com os homens ».