Le nombre de visiteurs étrangers au Japon en 2018 a dépassé les 30 millions, ce qui constitue un record absolu sur une base annuelle, le pays ayant attiré une forte proportion de voyageurs de ses voisins asiatiques, a annoncé l’agence de tourisme japonaise.

le gouvernement a assoupli les règles en matière de visas
le gouvernement a assoupli les règles en matière de visas

Ce chiffre, qui éclipsait le précédent record de 28,69 millions d’euros établi en 2017, devrait atteindre environ 31 millions d’ici la fin de l’année, bien que le rythme d’augmentation ait ralenti après qu’un certain nombre de catastrophes naturelles, y compris des tremblements de terre et des pluies torrentielles, ont frappé le pays cet été, les responsables de l’agence ont déclaré.

Avec 30 millions de visiteurs attendus, une cérémonie a eu lieu à l’aéroport international de Kansai à Osaka, la principale porte d’entrée aérienne internationale vers l’ouest du Japon.

Le ministre des Terres, de l’Infrastructure, des Transports et du Tourisme, Keiichi Ishii, a déclaré que les catastrophes naturelles avaient provoqué une baisse temporaire du nombre de visiteurs étrangers, mais que “la promotion à l’étranger a porté ses fruits”.

Le Japon souhaite attirer 40 millions de voyageurs en 2020 lorsque Tokyo accueillera les Jeux olympiques et paralympiques. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement a assoupli les règles en matière de visas, élargi le nombre d’aéroports pour les compagnies aériennes à bas coûts et encouragé les services d’hébergement privés pour remédier à la pénurie de logements pour les touristes.

Il redouble également d’efforts pour créer des systèmes conçus pour envoyer davantage d’informations multilingues dans les aéroports et les gares lorsque des catastrophes se produisent.

“Notre objectif de 40 millions de visiteurs en 2020 est désormais à notre portée”, a déclaré le secrétaire général du Cabinet, Yoshihide Suga, lors d’une conférence de presse.

Le Japon a tout d’abord accueilli plus de 10 millions de visiteurs étrangers en 2013. Ce nombre a dépassé les 20 millions pour la première fois en 2016.

Les touristes asiatiques, en particulier de Chine, de Corée du Sud, de Taiwan et de Hong Kong, ont encore contribué à la hausse de cette année. Le nombre de visiteurs au premier semestre a déjà atteint environ 15,89 millions, en hausse de 15,6% par rapport à l’année précédente, selon les données gouvernementales.

En septembre, toutefois, leur nombre a chuté de 5,3% par mois par rapport à l’année précédente, enregistrant la première contraction enregistrée depuis 2013.

La chute a été imputée au séisme de magnitude 6,7 qui a secoué Hokkaido, l’île la plus au nord du Japon, le 6 septembre, faisant plus de 40 morts.

En septembre également, un typhon a forcé la fermeture temporaire de l’aéroport international du Kansai. Les visiteurs ont recommencé à augmenter en octobre.

De nombreux visiteurs étrangers touchés par des catastrophes naturelles, notamment des inondations provoquées par de fortes pluies en juillet et un puissant séisme qui a frappé le nord de la préfecture d’Osaka en juin, ont déclaré que le Japon devrait fournir davantage d’informations dans différentes langues, en particulier en ce qui concerne les transports.

par Guillaume Samson