Le constructeur automobile, Škoda, considère la Bulgarie et la Turquie comme des emplacements possibles pour leur nouvelle usine, indique l’édition commerciale allemande Handelsblatt.

maxresdefault

La société, qui fait partie du géant automobile Volkswagen, prévoit d’ouvrir une production supplémentaire pour répondre à la demande sans cesse croissante de ses voitures.

L’usine sera certainement en Europe de l’Est, mais pas en République tchèque par manque de personnel. “Les pourparlers concernent la Bulgarie et la Turquie”, a déclaré à Handelsblatt une source du groupe automobile. Bien que dirigée par Škoda, la nouvelle usine sera en mesure de produire des voitures d’autres marques du groupe Volkswagen.

L’année dernière a été extrêmement fructueuse pour la marque tchèque, qui a vendu le record de 1,2 million de véhicules. Elle a considérablement augmenté ses bénéfices et même “réduit” la part de marché de la société mère allemande, ce qui a suscité le mécontentement des syndicats de VW. La décision d’implanter la nouvelle usine devrait être prise lors d’une réunion du conseil de surveillance de Volkswagen vendredi prochain (16 novembre), où le programme d’investissement de la société sera voté.