En Roumanie, les salaires ont sensiblement augmenté en 2018. Boosté par des nouveaux décrets, les personnes de la fonction publiques ont bénéficié d’une augmentation. Aussi, le salaire de base a augmenté deux fois cette année ; ainsi que les charges sociales ont été transféré sous la responsabilité des entreprises, augmentant par conséquence le salaire total brut.

Constanta
Constanta

Selon Eurostats, le coût du travail a augmenté de 15,9% en Roumanie, montrant la meilleur dynamique des pays de l’UE, alors que la moyenne est de 2,6%.

Les difficultés du marché roumain

En Roumanie, le salaire moyen net est de 2,708 RON, soit 576 eur, pour une moyenne brute de 4,510 RON soit 959 eur. Les salaires les plus faibles sont ceux dans le tourisme avec 1,575 RON (335eur), tandis que les personnes travaillant dans le secteur informatique bénéficient des meilleurs opportunités avec 6,566 RON soit 1,400 eur.

Sans surprise, les meilleurs salaires en Roumanie sont dans la capitale à Bucarest. La moyenne dans la capitale est de 5,896 RON (1,254 eur). L’informatique et la finance sont fortement représentés.

L’administration publique est plutôt généreuse en Roumanie avec en moyenne 4,200 RON (893 eur). Les salaires dans la fonction publique sur supérieurs à la moyenne du secteur privé, car peu de personnes sont soumises au salaire minimum.

Des opportunités à venir

Dans un marché qui manque de force de travail, les entreprises roumaines sont finalement prêtes à payer davantage les talents, et offrir des bonus. Selon Ranstad, et  Adecco Romania, la plupart des compagnies ont déjà proposé des augmentations de l’ordre de 15%.

Les perspectives pour les années à venir en Roumanie est une augmentation graduelle des salaires. La différence entre l’Europe de l’Ouest et la Roumanie reste cependant grande, mais comparé aux coûts de la vie et les dépenses locales, les personnes possédant les meilleurs salaires en Roumanie vivent plus que correctement.

par Guillaume Samson