Le Beaujolais Nouveau est importé au Japon pour la cuvée 2018, et les premières caisses sont arrivés à Tokyo. Les Japonais sont friands de ce vin, alors que pour les Français cette gamme est considérée plutôt comme un vin de table.

Le Japon est un grand consommateur de Beaujolais
Le Japon est un grand consommateur de Beaujolais Photo: KYODO

Bien que n’ayant pas la meilleure réputation (imbuvable, disent certains), environ 28 millions de bouteilles de Beaujolais Nouveau sont produites chaque année. Plusieurs millions de bouteilles se dirigent vers les États-Unis et quelque sept millions d’entre elles sont expédiées vers le Japon, où la soif de vin est immense, en particulier dans les stations thermales du pays.

La première cargaison de vin Beaujolais Nouveau de cette année est arrivée à l’aéroport de Haneda. Selon l’importateur Suntory Wine International, 3 024 bouteilles sont arrivées à 5 heures du matin sur un vol JAL.

D’autres expéditions arriveront aux aéroports de Haneda, Narita, Kansai, Chubu, Fukuoka et Shin-Chitose au cours des deux prochaines semaines.

Le Japon ouvrira le premier beaujolais nouveau de la saison le 15 novembre à minuit, à un prix de 2 560 yens par bouteille de 750 millilitres, en baisse par rapport aux 3 325 yens de l’an dernier.

 


BEAU

Le vin du Beaujolais tire son nom de la province historique du Beaujolais, la région viticole située au nord de Lyon. Le vin est élaboré dans la partie nord du département du Rhône et dans la partie sud du département de Saône-et-Loire qui se trouve dans la région de Bourgogne.


Le troisième jeudi de novembre marque traditionnellement les débuts officiels du Beaujolais de la nouvelle saison à travers le monde. Les Japonais sont les premiers à goûter au vin rouge clair en raison de leur fuseau horaire, en organisant des soirées à minuit.

Suntory a annoncé qu’il importerait 5,160 millions de bouteilles de vin cette année, soit environ 9% de moins que l’année dernière et la sixième année consécutive de baisse. Le record pour le Japon était de 12,5 millions de bouteilles vendues en 2004.

Guillaume Samson