Le Comité antimonopole de l’Ukraine, AMCU, a infligé une amende au principal opérateur de téléphonie mobile d’Ukraine, Kyivstar, pour avoir diffusé des informations erronées sur ses prix.

Kyivstar est le premier opérateur de téléphonie mobile en Ukraine et dessert 26,5 millions de clients. Le bénéfice de l’opérateur en 2017 a été un record dans l’histoire de la société, atteignant 16,5 milliards de roubles, soit environ 627 millions de dollars.
Kyivstar est le premier opérateur de téléphonie mobile en Ukraine et dessert 26,5 millions de clients. Le bénéfice de l’opérateur en 2017 a été un record dans l’histoire de la société, atteignant 16,5 milliards de roubles, soit environ 627 millions de dollars.

Kyivstar a payé l’amende de 21 millions de rands, ce qui représente environ 800 000 dollars, a déclaré le 7 août, Yuriy Terentyev, président du comité antimonopole, qui a également publié des documents prouvant que l’opération avait eu lieu le 27 juillet.

Kyivstar a été accusée de concurrence déloyale alors que la société diffusait des informations trompeuses sur ses honoraires par le biais de ses publicités.

Kyivstar est le premier opérateur de téléphonie mobile en Ukraine et dessert 26,5 millions de clients. Le bénéfice de l’opérateur en 2017 a été un record dans l’histoire de la société, atteignant 16,5 milliards de roubles, soit environ 627 millions de dollars.

Le comité antimonopole a porté plainte contre Kyivstar en décembre, mais l’opérateur de téléphonie mobile a interjeté appel. Les parties attendaient la décision du tribunal qui, jusqu’à récemment, cédait à l’AMCU.

Le transporteur a annoncé qu’il facturerait de l’argent par seconde d’une conversation téléphonique. Mais en réalité, le transporteur déduit immédiatement la somme de la minute, de l’ordre de 2 h, selon AMCU.

Peu importait que les utilisateurs parlent pendant deux ou 45 secondes au téléphone, ils étaient facturés pour une minute complète. Et bien que tous les transporteurs paient de cette manière, l’utilisation de publicités trompeuses a enfreint l’article 15 de la loi ukrainienne «Sur la protection contre la concurrence déloyale».

Terentyev a déclaré le 8 août au Kyiv Post que cette amende est “un rappel que des pratiques de concurrence déloyale … sont sur le radar de l’AMCU”.

«Les pratiques en matière de communication et de publicité doivent être claires et compréhensibles pour les consommateurs», a déclaré Terentyev. «Je salue le paiement volontaire de l’entreprise car il montre la volonté de poursuivre les activités de manière conforme.

Les consommateurs bénéficieront à terme d’une plus grande transparence du marché des télécommunications et d’une meilleure qualité de service. ”

Outre le paiement de l’amende, Kyivstar a accepté de modifier ses campagnes publicitaires susceptibles de donner une fausse impression de ses frais à l’avenir.

La porte-parole de Kyivstar, Ganna Korotych, a déclaré au Kyiv Post que l’opérateur “a toujours respecté les lois ukrainiennes et agi dans l’intérêt de ses clients”.

«L’opérateur a pris d’avance les mesures appropriées pour rendre la communication plus compréhensible», a déclaré Korotych le 8 août.

Ce n’est pas le premier cas dans lequel un opérateur de téléphonie mobile a été condamné à une amende pour avoir diffusé des informations publicitaires trompeuses: la troisième plus grande caméra de téléphonie à vie a été condamnée à une amende de 19 millions de couronnes suédoises, soit 700 000 USD en septembre.

La couverture technologique de Kyiv Post est sponsorisée par Ciklum et NIX Solutions. Le contenu est indépendant des donateurs.