Un wagon de métro de 2 000 personnes était à deux pas d’une tragédie survenue à la mi-août en raison d’un dysfonctionnement du système de direction, a déclaré lundi le leader du syndicat des travailleurs du métro, Ion Radoi.

Quelque 700 000 passagers empruntent quotidiennement le métro de Bucarest.
Quelque 700 000 passagers empruntent quotidiennement le métro de Bucarest.

Environ 200 employés de la société d’État qui gère le métro de Bucarest, Metrorex, ont manifesté lundi 27 août devant le siège du gouvernement pour attirer l’attention sur les problèmes du métro de Bucarest.

Ion Radoi a expliqué qu’une pièce essentielle du système de direction d’une rame de métro avait échoué il y a environ deux semaines et que le train aurait pu dérailler en raison de ce dysfonctionnement. «Les risques sont élevés car il s’agit d’un environnement fermé. Il y avait environ 2 000 passagers à cette heure dans le train, parce que c’était l’heure de pointe, et ils auraient pu y mourir », a déclaré le dirigeant syndical.

Il a ajouté que le syndicat a décidé de rendre cet incident public car il est sans précédent dans les 39 ans d’histoire du métro de Bucarest. Une semaine avant cet incident, un autre train avait connu un dysfonctionnement similaire, mais cela s’est produit alors qu’il se dirigeait vers les quais à vide.

Radoi a déclaré que de tels incidents se produisent parce que les responsables des appels d’offres publics pour les rames de métro et ceux qui font la réception des trains et devraient se concentrer sur les détails techniques ne voient que leurs propres intérêts, pas ceux de l’entreprise ou des passagers.

Quelque 700 000 passagers empruntent quotidiennement le métro de Bucarest. Metrorex, la société qui gère le système de métro, est contrôlée par le ministère des transports.