Les Tchèques préfèrent gérer eux-mêmes leurs finances

Les Tchèques ne font pas beaucoup confiance aux compétences financières de leur partenaire, suggère une enquête réalisée par la banque postale, Poštovní spořitelna. Ils soupçonnent leurs partenaires de dépenses excessives et dans de nombreux cas, ils ne veulent pas leur prêter de l’argent.

"Les hommes et les femmes pensent que leurs partenaires respectifs dépensent deux fois plus qu'ils ne le font eux-mêmes sur des choses inutiles"
“Les hommes et les femmes pensent que leurs partenaires respectifs dépensent deux fois plus qu’ils ne le font eux-mêmes sur des choses inutiles”

“Les hommes et les femmes pensent que leurs partenaires respectifs dépensent deux fois plus qu’ils ne le font eux-mêmes sur des choses inutiles”, a déclaré Jana Opršalová, directrice générale de Poštovní Spořitelna, à l’agence de presse tchèque.

Selon l’enquête réalisée auprès de plus de 1 500 personnes, quelque 19% des femmes reprochent à leur partenaire de dépenser trop en cigarettes, tandis que 15% des hommes pensent que les femmes dépensent trop en vêtements.

“Ce qui est intéressant, c’est que les répondants de notre enquête sont aussi très stricts avec eux-mêmes. Ils se culpabilisent souvent pour des dépenses qui ne dérangent pas leurs partenaires », a déclaré Opršalová.

Environ un tiers des personnes interrogées déclarent dépenser trop en nourriture et pensent que leurs partenaires parviennent à économiser davantage. Ils pensent aussi qu’ils dépensent trop en divertissement.

Selon l’enquête, un homme sur cinq ne prêterait pas d’argent à son partenaire, et il en va de même pour 28% des femmes. La volonté de prêter de l’argent à un partenaire change considérablement avec l’âge.

Alors que les personnes de moins de 29 ans ne rejetteraient une demande de prêt que dans 17% des cas, cette proportion passe à plus de 30% dans la tranche d’âge de plus de 60 ans.

“Nous enregistrons une incertitude croissante dans les relations et une confiance mutuelle décroissante entre les partenaires. Cela est vrai non seulement pour les relations mais aussi dans le domaine financier, a déclaré la psychologue Martina Jirásková, commentant les résultats.

Originally posted 2018-08-23 10:21:32.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: