Le Kosovo répond aux critères de libéralisation des visas

La confirmation par le commissaire que le Kosovo satisfait à tous les critères de l’offre tant attendue de libéralisation des visas est saluée par le président du Kosovo comme étant la meilleure nouvelle du pays depuis des décennies.

Qendra_historike_e_Prizrenit

La Commission européenne a confirmé mercredi que le Kosovo remplissait tous les critères de la libéralisation des visas.

“Tous les efforts et le travail acharné du Kosovo en vue de la libéralisation des visas ont porté leurs fruits et nous pouvons donc confirmer aujourd’hui que le Kosovo a rempli tous les critères de libéralisation”, a déclaré le commissaire aux migrations, Dimitris Avramopoulos. Kosovo, Hashim Thaci.

Le président Thaci a appelé le moment historique. “La décision prise aujourd’hui par la Commission européenne (…) est l’une des meilleures nouvelles que les citoyens du Kosovo attendent depuis des décennies”, a déclaré M. Thaci.

Il a déclaré que les derniers “kilomètres” de ce processus avaient été longs et difficiles, mais que le Kosovo avait atteint un objectif très important et qu’il était convaincu que d’ici la fin de l’année, les citoyens du Kosovo pourraient voyager demander des visas.

“Aujourd’hui, le dernier mur d’isolement dans l’ensemble de la société européenne a commencé à s’effondrer”, a déclaré M. Thaci, ajoutant que “le Kosovo et l’UE ont gagné”.

La Commission européenne a recommandé la libéralisation du visa pour le Kosovo en 2016, mais a déclaré que le pays devait d’abord remplir deux critères, la démarcation de la frontière avec le Monténégro et la lutte contre la corruption et le crime organisé.

Le parlement du Kosovo a finalement approuvé l’accord de démarcation de la frontière, longtemps contesté, avec le Monténégro, le 21 mars, lors de manifestations et de gaz lacrymogènes.

L’accord a été signé en 2015, mais le Kosovo n’a pas réussi à le ratifier en raison de la forte opposition de plusieurs parties qui ont affirmé qu’il avait privé le Kosovo de territoire. La ratification a été reportée à la suite de violents affrontements sur la question.

Depuis la ratification de l’accord, le Kosovo n’a eu qu’à satisfaire au critère de la lutte contre la corruption et le crime organisé.

Cependant, “le Kosovo a démontré un engagement total dans la lutte contre la corruption et le crime organisé”, a déclaré Avramopoulos aux médias.

Il a invité le Parlement européen et le Conseil à aller de l’avant avec les procédures. “J’appelle maintenant le Parlement européen et le Conseil à adopter rapidement notre proposition sur la levée des exigences de visa pour les citoyens du Kosovo”, a déclaré M. Avramopoulos.

 

Originally posted 2018-08-09 18:48:55.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: