La mort de l’expatrié Henry Acorda, par un extrémiste slovaque, réveille les peurs

Juraj Hossu a frappé un mort un expatrié, lors d’une confrontation banale dans la rue.

Henry Acorda était un Philippin de 36 ans travaillant et vivant à Bratislava, qui a succombé de ses blessures le 31 mai 2018, après une attaque perpétuée le 26 mai.

Juraj Hossu en jugement par les autorités slovaques
Juraj Hossu en jugement par les autorités slovaques

Un extrémiste slovaque de 28 ans a frappé à mort un expatrié philippin, suite à une banale altercation dans le rue, comprenant les amies de ce dernier.

5 jours après l’attaque, Henry Acorda mourut de ses blessures à l’hôpital. Travaillant pour IBM en tant qu’analyste financier, il était venu à Bratislava pour construire une carrière dans la finance.

Une communauté étrangère forte à Bratislava

En Slovaquie, la communauté étrangère est forte, et notamment à Bratislava. Suite à cette attaque gratuite qui a causé la mort d’un innocent, plusieurs milliers de personnes se sont réunies dans les rues, pour protester contre les actes extrémistes perpétués envers les citoyens étrangers.

Une attaque symbole d’une société moderne sans limite

Lors de l’attaque, le coupable  a continué de frappé la victime inconsciente à terre, et d’utiliser son téléphone portable pour photographier son acte.

Le procureur a placé le meurtrier avec un bracelet électronique en détention provisoire. Il risque jusqu’à douze ans de prison. Lors du jugement, il n’a pas été question d’une attaque raciste, mais d’un cas isolé.

Les organisateurs des manifestations en mémoire de la mort de Henry n’ont pas eu la difficulté de trouver sur le profile Facebook du meurtrier, des informations relatives au KKK, et d’autres mentions “white power.”

Le Premier Ministre slovaque Peter Pellegrini a dénoncé cette attaque et s’est inquiété de la déviance de la société actuelle.

 

Originally posted 2018-06-19 15:49:47.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: