Le site d’acier à Ostrava risque une fermeture simple suite aux décisions stratégiques d’ArcelorMittal

ArcelorMittal à Ostrava n’est plus dans la stratégie économique du géant de l’acier, et le rachat d’un concurrent italien de l’Acier pourrait mettre le site tchèque en difficulté, notamment concernant l’export portuaire.

ArcelorMittal Ostrava
ArcelorMittal Ostrava

La zone industrielle d’Ostrava est située à 1,600 kilomètres du port italien de Taranto. Alors que pendant ce temps, l’entreprise cherche à racheter le concurrent italien IIlva qui est localisé dans le sud de l’Italie.

Pour la ville d’Ostrava et le gouvernement tchèque, c’est évidemment une source d’inquiétude. Bruxelles réalise que ArcelorMittal contrôle fermement la production d’acier en Europe, notamment les éléments plats pour l’industrie automobile et le secteur de construction. Les organisations locales craignent que les investisseurs ne considèrent plus le site d’Ostrava comme une perspective pour le futur.

Le manager général Ashok Patil va rencontré le ministre de l’industrie et du commerce tchèque Tomáš Hüner, pour donner plus de détails sur la situation. Selon les propos d’ArcelorMittal, il n’y pas de volonté de fermeture du site, ni de réduction de la production.

A Ostrava, la production de l’acier emploie 7,300 personnes, avec des salaires au dessus de la moyenne locale, dans une région souffrant d’un fort taux de chômage.

Originally posted 2018-05-01 14:23:36.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: