Plus de 300 diplomates russes expulsés, depuis l’empoisonnement de l’agent double russe en Grande-Bretagne

Le 4 mars dernier, la Russie était soupçonnée de l’empoissonnement de l’agent double russe et de sa fille, tout deux dans un état critique. Suite à ces révélations, les diplomates russes étaient expulsés des pays où ils représentaient la Russie, sanctions en représailles à la Russie.

cover-r4x3w1000-5ab14a8434618-expulses-23-diplomates-russes-quittent-londres

 

En retour à ces expulsions, la Russie a pris des mesures similaires concernant 150 diplomates basés en Russie. Le monde diplomatique traverse une grave crise de confiance, comme un récital nostalgique de la guerre froide.

En Europe

Londres qui avait pris des mesures sanctionnant Moscou, a été suivis par 18 pays en Europe. 23 diplomates russes avait étaient expulsés de Grande-Bretagne, et 30 autres des autres pays d’Europe.

Etats-Unis

60 diplomates russes ont quitté le territoire américain, selon la Maison-Blanche, le mouvement le plus important d’expulsion dans l’histoire américaine.

De plus, le consulat de Seattle sera fermé, car Washington considère la proximité dangereuse avec une base de sous-marins, et d’installation aéronautique de Boeing.

En Russie

Londres a annoncé vouloir reteindre son nombre de personnel diplomatique en Russie, et supprimer 50 personnes en excédant.

La Russie a annoncé l’expulsion de 60 diplomates américains et de fermer le consulat américain de Saint-Pétersbourg. D’autres diplomates européens basés en Russie connaîtront le même sort.

L’OTAN

Le secrétaire général de l’Otan Jens Stoltenberg a fait savoir que l’Alliance, dont le siège est à Bruxelles, allait retirer l’accréditation de sept diplomates russes et rejeter trois nouvelles demandes d’accréditation. Les sept ressortissants russes vont être expulsés de Belgique, a précisé une source proche du dossier.

L’Ukraine

L’Ukraine a annoncé l’expulsion de 13 diplomates russes en solidarité avec les partenaires britanniques.

La fille de l’agent empoisonné

Le Royaume-Uni souhaite aider Ioulia Skripal fille de l’agent russe, et le ministère des affaires étrangères britannique propose un accès consulaire conformément au droit international. L’hôpital de Salisbury a indiqué que l’état de Ioulia Skripal était en amélioration.

Son père Sergueï reste dans un état critique mais stable. Ils avaient été retrouvés inconscients, le 4 mars, sur un banc de Salisbury à la suite d’un empoisonnement par un agent neurotoxique militaire que Londres et ses pays alliés imputent à la Russie malgré les dénégations de Moscou.

Originally posted 2018-04-07 10:23:26.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: