En Slovaquie, dans les zones urbaines, les personnes préfèrent la voiture pour se déplacer, au lieu des transports en commun

Image result for bratislava auto
A Bratislava, la voiture est l’élément essentiel des déplcaments urbains

En étant en opposition avec la tendance actuelle écologique et tous les aspects de l’économie verte, en Slovaquie, le confort d’un véhicule personnel reste fort, malgré les coûts engendrés pour les déplacements urbains notamment.

Le nombre de personnes utilisant les transports publics urbains n’augmentent pas ; situation n’étant pas aidée par une politique des villes qui n’est pas orienté pour des transports verts, avec le bus, le tramway, et éventuellement le vélo.

La voiture donne un nouveau sentiment de liberté, dans un pays qui confronte sa génération Y grandissante aux positions professionnelles hautes, et possédant un pouvoir d’achat. De plus, posséder un véhicule permet d’asseoir un statut social, s’il devait se faire, et apporter une flexibilité dans les déplacements urbains, assurant à l’utilisateur de pouvoir se mouvoir à tout instant et n’importe où.

Malgré de meilleurs investissements dans le marketing pour promouvoir les transports publics, les départements de transports publics ne voient pas la tendance s’inverser à court terme.
Les bénéficiaires des transports publics ont une image négative de la prestation proposée : les trolleys bus sont eux aussi bloqués dans les embouteillages, comme les voitures, avec des correspondances peu fiables sur les horaires.

La solution, afin de convaincre les automobilistes, seraient d’améliorer la qualité de service avec notamment plus de lignes de tramways, non soumises au trafic et apportant un vrai gain de rapidité.

Originally posted 2018-02-22 14:14:14.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: