Des “Chasseurs d’ordures” – Rovinka, Bratislava

Image result for Veronika Krul

Si vous ramassez ne serait-ce qu’un seul déchet par jour, vous aurez droit au titre de Chasseur d’ordures: telle est l’idée que ce couple de trentenaires propage avec succès sur internet. “Avant de rencontrer Rasto, je pensais que les détritus par terre ne me concernaient pas”. Depuis, Veronika Krul a rejoint le mouvement des “Chasseurs d’ordures”, comme son mari qui a lancé sa campagne depuis son village de Rovinka en Slovaquie, près de Bratislava.

“Nous sommes en quelque sorte des pros de la motivation”, explique Rastislav Krul. Le déclic lui est venu il y a deux ans: il vivait alors dans un appartement de Bratislava lorsqu’il a entendu, en bas de chez lui, des voisins critiquer la présence d’ordures autour du bâtiment.  Il s’est donc lancé et a pris l’habitude de ramasser des ordures. Sa compagne, entretemps devenue son épouse, s’est vite laissé convaincre et a suivi son exemple.

Pour Rastislav, “donner l’exemple est une affaire de longue haleine”. “Quand les gens nous voient ramasser des ordures, ils ne viennent jamais nous aider. Mais je crois qu’au moins cela les incite à réfléchir et que peut-être la prochaine fois ils ne jetteront plus leur canette de bière ou le papier de leur gomme à mâcher”, assure-t-il. “J’espère qu’un jour nous serons majoritaires, que les jeteurs d’ordures seront une minorité absolue de gens bizarres”, dit-il.

En 2015, ils ont créé une page Facebook qui a gagné depuis des milliers de suiveurs, où ces derniers postent leurs photos en train de nettoyer les rues ou les campagnes.

Statistiquement, la Slovaquie n’est pas un pays riche en ordures, au contraire, elle figure parmi les derniers dans l’Union européenne, avec 321 kilos de déchets ménagers par habitant en 2014, selon Eurostat. Soit environ 1,7 million de tonnes pour ce pays de 5,4 millions d’habitants.

Originally posted 2017-01-02 14:45:06.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: