Zhores Alferov, prix Nobel de physique en 2000 et membre du parlement russe, est décédé à l’âge de 88 ans à Saint-Pétersbourg, a annoncé samedi le parti communiste russe.

TASS31771056

Alferov a partagé le prix de près d’un million de dollars, qui récompense ses travaux de recherche dans les années 1970 sur les technologies de l’information, ouvrant la voie aux ordinateurs, aux lecteurs de CD et aux téléphones portables, avec deux scientifiques américains, Herbert Kroemer et Jack Kilby.

Fervent partisan du communisme, Alferov est né en 1930 en Biélorussie, qui faisait alors partie de l’Union soviétique. Il était membre de la faction du parti à la Douma, la chambre basse du parlement russe.

Ses travaux lui ont valu de nombreux prix scientifiques et il a été membre honoraire d’institutions de recherche, notamment de l’Académie nationale américaine des sciences.

Il était le premier Russe à remporter un prix Nobel depuis le prix de la paix remporté par le dirigeant soviétique Mikhaïl Gorbatchev en 1990.

Alferov a été nommé d’après le socialiste français Jean Jaurès, tandis que son frère aîné s’appelait Marx du nom de Karl Marx, philosophe allemand et révolutionnaire socialiste. Marx Alferov a été tué pendant la seconde guerre mondiale.

Dans son discours de remerciement au prix Nobel, Alferov a souligné que la physique avait apporté à la fois des avantages et des désastres à l’humanité au XXe siècle et a averti que les médias pourraient être maltraités entre de mauvaises mains.

Alferov a rappelé ses années de recherche sur les lasers à Saint-Pétersbourg sur une note légère au verset:

“Notre but était à la fois génial et brillant

pas plus le noir! Que la lumière soit!

Alors pour libérer la lumière éternelle

nous avons fait le travail jour et nuit.

Et quand on ne pouvait ni travailler ni penser

nous avons eu la boisson de vodka russe … “