Les Autrichiens ne pourront pas bénéficier du vendredi après-midi de congé : jour Saint mais pas pour l’Union européenne

 

Il est difficile d’imaginer un pays en colère contre un nouveau jour férié – mais c’était la réaction quasi universelle de cette semaine au projet autrichien de donner aux travailleurs un après-midi le vendredi saint.

Vienna
Le gouvernement autrichien avait proposé ce plan comme moyen de se conformer à un arrêt de la Cour de justice des Communautés européennes le mois dernier selon lequel il était illégal que le Vendredi saint soit un congé complet pour les membres de certaines églises chrétiennes.

En réponse, le gouvernement a annoncé mardi qu’à partir du 19 avril de cette année, tout le monde pourrait quitter son travail à 14 heures.

Mais cette décision a suscité de nombreuses critiques. Les adhérents des églises protestantes – qui jusqu’à présent avaient le droit de prendre toute la journée de congé – ont qualifié les nouvelles règles d’injuste, alors que les entreprises ont déclaré que les nouvelles vacances seraient trop coûteuses. Même les syndicats ont déclaré que la nouvelle mesure équivalait à un gouvernement qui “ridiculise” les employés.

“Un jour férié qui commence à 14 heures le vendredi, quand de nombreux employés auront déjà fini de travailler à midi, est ridicule”, a déclaré Bernhard Achitz, de la Confédération des syndicats autrichiens (OeGB).

La journée de travail commence généralement tôt en Autriche et de nombreuses entreprises ont pour habitude de terminer la semaine de travail tôt le vendredi après-midi.

Le quotidien Die Presse a demandé: “Les magasins pourront-ils rester ouverts pendant les vacances d’une demi-journée?”, Se référant aux règles strictes en vigueur en Autriche concernant les heures d’ouverture des magasins.

Beaucoup sont allés sur les médias sociaux pour se moquer du compromis du gouvernement, certains le qualifiant de «demi vendredi saint».

La Cour de justice des Communautés européennes a estimé qu’il était discriminatoire de considérer le vendredi saint comme un jour férié uniquement payé pour les membres des protestants et d’autres confessions.

Le vendredi saint est le jour où les chrétiens célèbrent la crucifixion de Jésus-Christ avant sa résurrection le dimanche de Pâques.

On estime qu’environ 5,2 millions d’Autrichiens sont catholiques sur 8,8 millions d’habitants. Les groupes suivants seraient les musulmans (environ 700 000), les chrétiens orthodoxes (500 000) et les dénominations protestantes (300 000).

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: