Japon – station de métro de Tokyo : votre corps sera prochainement scanné à l’entrée

Metro - Tokyo

Le gouvernement mènera une expérience de scanning corporel à la station de métro de Tokyo

Le ministère des Transports envisage de mener une expérience d’analyse du corps des passagers dans une station de métro de Tokyo le mois prochain dans le cadre des efforts visant à renforcer la sécurité à la suite de l’attaque fatale d’un train à grande vitesse l’an dernier.

L’expérience se déroulera à la station Kasumigaseki du métro de Tokyo, l’une des stations les plus fréquentées au Japon, à l’aide d’un scanneur corporel situé à une ou deux des billetteries entre le 4 et le 7 mars et sept heures par jour, avec notamment des heures de pointe pour surveiller les objets sous les vêtements selon le ministère des Terres, de l’Infrastructure, des Transports et du Tourisme.

Les attaques contre les systèmes de transport en commun se sont multipliées après les incidents survenus dans des trains à grande vitesse ces dernières années, tandis que le gouvernement japonais explorait les moyens de renforcer la sécurité publique dans la perspective des Jeux olympiques et paralympiques de 2020 à Tokyo.

Les personnes qui ne souhaitent pas participer à l’expérience peuvent utiliser d’autres guichets, a précisé le ministère. Environ 150 000 passagers utilisent la gare quotidiennement.

Selon le ministère, le processus de numérisation n’exige pas que les passagers s’arrêtent ou passent un contrôle de leurs bagages.

“Nous étudions différentes méthodes d’inspection, y compris des méthodes impliquant d’autres dispositifs, et (l’expérience à venir) sera la première. Nous pourrions mener d’autres expériences sur d’autres méthodes”, a déclaré un responsable du ministère.

Le ministère essaiera de voir si le scanner peut détecter des couteaux factices et des explosifs sans interrompre le flux de passagers.

Le ministère cherche à introduire des mesures de sécurité plus strictes sur les systèmes ferroviaires et a décidé d’interdire les couteaux non emballés dans les trains à partir d’avril.

L’expérience à la station de métro sera menée par la société de services de sécurité Sohgo Security Services Co, connue sous le nom d’ALSOK.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: