Le salaire minimum hongrois reste parmi les plus bas de l’UE

Selon plusieurs analyses du gouvernement, il n’y a toujours que trois pays où le salaire minimum est inférieur à celui de la Hongrie.

À l’heure actuelle, 22 des 28 États membres de l’UE appliquent un salaire minimum. Le Danemark, l’Italie, Chypre, l’Autriche, la Finlande et la Suède restent sans. Lorsque l’on compare les pays, un profond fossé apparaît au sein de l’UE. Le salaire minimum est généralement supérieur à 1 450 euros par mois dans le nord-ouest de l’UE, mais reste à peu près inférieur à 600 euros à l’est. Les pays du sud de l’Europe se situent quelque part entre les deux.

Le gouvernement a haussé le salaire minimum en Hongrie le 1 er janvier. Pourtant, sur les 22 pays susmentionnés, la Hongrie n’est encore que le 19e rang avec 149 000 HUF (464 €). Le pays ne précède que la Bulgarie (286 €), la Lettonie (430 €) et la Roumanie (446 €). Dans la région, la Croatie (506 €), la République tchèque (519 €), la Slovaquie (520 €), la Pologne (523 €) et la Slovénie (887 €) sont toutes devant la Hongrie dans ce domaine.

Selon les statistiques de 24.hu, la Hongrie se classe au septième rang – avec une augmentation de 73% – dans l’UE en ce qui concerne la croissance du salaire minimum sur une période de dix ans. Il est intéressant de noter que trois pays d’Europe de l’Est sont en tête de liste: la Roumanie (199%), la Lituanie (139%) et la Bulgarie (133%). Cependant, il est également important de noter que le gouvernement hongrois impose le deuxième taux d’imposition sur le salaire minimum en Europe, rendant l’augmentation avantageuse non seulement pour les travailleurs, mais également pour l’État.

Laisser un commentaire

%d bloggers like this: