La direction confirme l'envoi du courrier. "À la suite de son refus de reprendre son poste de travail et de sa demande d'un règlement à l'amiable toujours en cours, des échanges entre avocats se sont tenus. La direction attend aujourd'hui un retour de la salariée suite à ces échanges", s'est justifiée la direction.

La direction confirme l’envoi du courrier. “À la suite de son refus de reprendre son poste de travail et de sa demande d’un règlement à l’amiable toujours en cours, des échanges entre avocats se sont tenus. La direction attend aujourd’hui un retour de la salariée suite à ces échanges”, s’est justifiée la direction.